Koné Dodo dévoile son plan directeur

Le nouveau Directeur du Palais de la Culture Bernard Dadié de Treichville, Koné Dodo, a levé un coin du voile sur sa politique à la tête de cette structure. C’était le jeudi 4 août à l’occasion d’une conférence de presse.

Koné Dodo, le nouveau directeur général du palais de la Culture a animé une conférence de presse jeudi dernier dans l’enceinte de sa structure. Il a livré les grandes lignes de la nouvelle orientation qu’il entend donner au Palais de la Culture, en attendant la rentrée culturelle de sa maison prévue pour le 30 août.

Pour le DG, il s’agira, dans le cadre de son action, de redonner une nouvelle vie aux autres disciplines cultures éclipsées par la musique. « Dorénavant, nous allons co-produire des évenements dans tous les compartiments culturels. Il ne faudrait oas qu’on voit le Palais comme seulement pour les concerts », a-t-il dit. Ainsi, ce sont l’art plastique, le théâtre, le cinéma, etc., qui verront leurs activités élargies.

Parlant de l’appropriation du Palais par les populations à travers sa visite, Koné Dodo a dit vouloir atteindre un chiffre de 12 mille visites en 2012 pour ce qui est des excursions qui y sont effectuées. Et cela passe par la multiplication des centres d’intérêt de celles-ci, « pour apprendre la culture ivoirienne aux visiteurs ». Par ailleurs, il a traduit son engagement à œuvrer pour la rentabilité de la maison de la culture.

Sur la question de l’Actor’s Studio, l’école de formation de comédiens, instituée par son prédécesseur, Sidiki Bakaba, le nouveau DG a reconnu la qualité de cette école vu ses résultats probants (elle a fait éclore des comédiens de talent comme Mike Danon, Gbessi Adji, Beugré Djepp, etc.). C’est pourquoi il a déclaré la maintenir dans sa forme. Toutefois, « il faudrait recadrer certaines choses et lui donner un vrai statut, qu’il n’avait pas », a-t-il ajouté. On se rappelle que le Palais a subi la furia des pillards lors de la crise ; son matériel technique a été totalement emporté. Avec la reprise des activités du Palais, le successeur de Sidiki Bakaba
a rassuré tout le monde sur le règlement de ce problème. Avec à ses côtés le Directeur technique, Boka Sylvère. « La réhabilitation technique est en cours. Dans les semaines à venir, le Palais sera à nouveau doté d’une nouvelle centrale technique. Déjà la salle de 300 places sera opérationnelle la semaine prochaine (cette semaine, ndlr). La salle Anoumabo l’est déjà, sauf qu’il faudra augmenter le kilogramme de son. Le plus gros des soucis est la 1 500 places où tout a été emporté. Nous sommes confiants car plusieurs organismes sont intéressés par la réhabilitation du Palais. La Chine devrait signer incessamment un nouvel avenant pour la réhabilitation. Bientôt donc, tout rentrera dans l’ordre », a souligné l’ancien manager d’Alpha Blondy.

Le nouveau courrier
Par Franck- Harding M’Bra


N°289 Du mercredi 10 août